Des rappeurs qui pourraient nous parler de football, ce n’est vraiment pas ce qu’il manque en région parisienne. Mais dans l’optique de n’avoir que des numéros 10 dans ma team, je suis allé à la rencontre d’un bonhomme pas comme les autres, un MC qui a raflé ses ballons d’or malgré quelques tacles à la gorge et sans avoir à clamer ses racines du 9-4, c’est le Barça, puisqu’il a passé sa jeunesse entre le 6-1 et le 1-4. Un mec qui se place dans ses phases entre la solidité du crâne de Basile Boli et la fragilité des tibias de Djibril Cissé, assez finalement pour résumer en quelques mots la dualité d’un garçon qui fait montre au grand jour d’un calme imperturbable et d’une gentillesse rare mais qui, une fois la nuit tombée, sait chauffer une salle comme personne et qui, encore aujourd’hui, reste embourbé dans des problèmes judiciaires pour ses paroles un peu crues dans Sale Pute. Vous l’aurez deviné, lui, c’est Aurélien Cotentin, a.k.a. OrelSan, l’un des rappeurs les plus en vogue de l’hexagone et l’un des représentants les plus appréciés du rythm and poetry au delà de nos frontières. Rencontre avec la moitié des Casseurs Flowters.

.  .  .

Raconte-nous un peu ton passif avec le football : quand est-ce que t’as commencé à y toucher, à aimer ça ?

Bah … Un peu depuis toujours, en fait ! Je dirais même que je m’y intéresse moins maintenant que quand j’étais petit. A l’époque, tout le monde aimait bien le foot : on y jouait à mort avec mes cousins, il y avait Olive et Tom à la télé, je me rappelle du premier match de foot que j’ai été voir … Vu que Caen c’est quand même plutôt une ville de football, enfin on a toujours eu un club en Ligue 1 ou 2 quoi, du coup tout le monde jouait au foot ! En plus je collectionnais les cartes Panini, mon père est abonné au stade, mon grand-père aussi, mon frangin aussi … J’aimais bien, quoi ! Après je n’en ai jamais fait en club parce que ma mère trouvait ça relou, les matches sous la pluie, tout ça, ça lui disait rien. Du coup j’ai fait du basket, et plus je faisais du basket plus je me désintéressais du foot en fait.

Ah ça, c’est l’un des mauvais côtés du basket, c’est sûr … Mais du coup t’avais quand même des footballeurs que t’aimais bien, des références ?

Bah ouais, grave ! En fait, l’un des premiers matches que j’ai vu c’était Caen-Marseille, à l’époque de Chris Waddle, Basile Boli et tout, quand ils avaient gagné la Ligue des Champions, du coup j’étais à fond ! Mais ouais y’avait plein de joueurs cools. Nous comme on collectionnait les cartes Panini on se basait vachement sur les cartes en fait (rires). Moi j’aimais beaucoup les goals en particulier. Bruno Martini, Jean-Luc Ettori, les goals de l’époque quoi !

Tu dis que tu t’intéresses moins au foot aujourd’hui, mais tu suis quand même un peu l’actualité ?

Pas vraiment … Je suis à peu près Caen, et pour le reste je sais plus ou moins ce qui se passe là bas sans vraiment savoir puisque dans ma famille de gens qui sont dedans. Mon cousin, par exemple, il bosse au FC Sochaux, il fait des contrats là bas. Donc bon, je vois à peu près où est Sochaux dans le classement général.

Ils sont en bas. Tout en bas.

Ouais, c’est la merde là ! C’est carrément la merde. Mais sinon mon frangin est journaliste sportif, du coup c’est pareil on en discute de temps en temps, je suis de loin … Il est spécialisé dans le basket mais il s’intéresse quand même vachement au foot.

Orelsan - Football - Misteur MercatoOlive et Tom ça nous a grave marqués quand j’étais petit. On disait même plus « on va faire un foot »mais « on va jouer à Olive et Tom » ! 

Alors Orelsan toi tu viens de Caen, ceux qui te suivent le savent bien, donc raconte-nous un peu ton histoire avec le Stade Malherbe. T’allais souvent au stade, par exemple ?

Ouais j’y allais assez souvent, quand même. La première fois je devais avoir six ans, un truc comme ça … Après j’ai habité à Caen qu’à mes seize ans, avant ça j’habitais dans une petite ville à environ une heure et demie de Caen qui s’appelle Alençon. Du coup j’allais au stade de temps en temps, genre trois fois par an maximum et sinon on suivait un peu ce qui se passait. Mais à l’époque en fait Caen venait juste de sortir d’une grosse année où ils s’étaient qualifiés en Coupe d’Europe, je sais plus laquelle, ils avaient dû finir quatrièmes donc pour nous c’était vachement bien ! On avait des supers joueurs, Görter, Dangbeto … En plus ce qui était cool c’est qu’à Caen tu pouvais croiser les joueurs dans la rue, tu te sentais limite proche d’eux quoi ! Et je me rappelle d’un moment, en 1998 au moment de la coupe du monde on avait récupéré un joueur vachement bon qui s’appelait Kennet Anderson, un suédois (en fait, Anderson jouera la saison 1994-1995 sous les couleurs du Stade Malherbe, ndlr), et ça avait vachement boosté le club, du coup on était encore plus à fond … Bon voilà quoi disons que j’ai toujours un peu suivi le club, et puis même de toutes façons quand t’habites à Caen t’as forcément des potes qui jouent au foot, et donc qui jouent plus ou moins au SMC.

Et du coup tu connais toi-même des mecs qui ont fini pro au Stade Malherbe ?

Mouais, plus ou moins, des potes de potes quoi, des connaissances. Mais surtout les cinq dernières années que j’ai passé à Caen, quand j’ai commencé à faire mes premiers albums, j’habitais juste à côté du stade ! Du coup je voyais les joueurs assez souvent, on discutait … Puis maintenant je vais carrément chanter des fois au stade, c’est marrant.

Ah ouais quand même, c’est vachement cool ça !

Ouais carrément ! Surtout que c’était vraiment un rêve quand j’étais petit.

À ce rythme là t’auras bientôt une tribune à ton nom.

Putain ouais, ce serait cool !

Il m’est arrivé de chanter à D’Ornano ! C’est super cool, parce que c’était vraiment un rêve de gosse. 

Mais du coup qu’est-ce que ça fait d’être rappeur, avec toute l’image que ça comporte, et de supporter une équipe comme le SM Caen ? C’est singulier, quand même. 

Nan franchement, ça va … Y’a plein de mecs dans la musique, dans les bureaux, des gens de province qui supportent des équipes comme ça. Par exemple dans mon premier label, 3e bureau, y’avait drapeau énorme de l’OGC Nice, du coup y’avait une espèce de compétition Caen-Nice. Y’en avait un autre qui supportant Metz … C’est vrai que le rap c’est beaucoup de parisiens. Après le truc c’est que les gens de Caen, ils supportent le Stade Malherbe, mais comme on n’a pas toujours une équipe en Ligue 1 y’en a pas mal qui supportent Paris aussi. Par exemple, mon frère et mon cousin, même si mon cousin supporte Sochaux avant tout, ce sont des gros supporters de Paris aussi. En général, dans le cœur des caennais, Paris est assez présent quand même. Surtout que pour ces mecs là aujourd’hui c’est une récompense tout ce qui se passe, après toutes ces années de galère.  Sauf pour tous les gars qui supportaient avant et qui peuvent plus aller au stade. J’ai pas mal de potes comme ça qui supportent plus tellement aujourd’hui.

En mai 2013, Orelsan, le maillot de Caen frappé du numéro 7 fièrement posé sur ses épaules, faisait groover Michel D'Ornano au rythme de « La terre est ronde »
En mai 2013, Orelsan, le maillot de Caen frappé du numéro 7 fièrement posé sur ses épaules, faisait groover Michel D’Ornano au rythme de « La terre est ronde »
Les gens te connaissent également comme un grand fan de mangas. Forcément, Olive et Tom, L’école des Champions, ça doit te parler.

Ouais, ouais, carrément ! Mais d’un autre côté, contrairement à des trucs comme Dragon Ball ou autres c’est des mangas que j’ai jamais relus. Encore récemment je lisais un manga, qui s’appelle Kimengumi, et dedans il y avait une parodie d’Olive et Tom et je me disais « Putain, faudrait que je les relise les Olive et Tom ! » C’est-à-dire que je regardais à l’époque, et je kiffais … mais au final je connais pas si bien que ça du coup. Je connais de quand j’étais petit. Je sais à peu près ce qui se passe, tu vois ! Genre c’est l’histoire d’un mec qui doit aller plus ou moins au Brésil, et qui met allez, huit épisodes pour traverser le terrain (rires) Mais ouais ça nous a graves marqués ce manga quand on était petits, si bien que des fois on disait même pas « on va faire un foot », mais « on va jouer à Olive et Tom ». Alors qu’en fait, bah on faisait un foot !

C’est clair que ça donne tout de suite plus envie.

Ouais carrément ! Mais en plus je crois que c’est à cause de Thomas Price que je voulais être gardien, j’aimais trop ce mec. Mais bon après c’est vrai que ça pouvait être lent, un peu dur à comprendre, c’est aussi un peu pour ça que j’ai jamais re-regardé …

Orelsan et son pote Lionel Messi à la soirée FIFA en septembre dernier (c) BestImage
Orelsan et son pote Lionel Messi à la soirée FIFA en septembre dernier
(c) BestImage
Cette image de fan de manga colle assez irrémédiablement avec celle de geek : tu tape les jeux de foot ou pas du tout ? 

Vite fait … Enfin, je sais quand même jouer, hein ! Quand je dis vite fait, j’ai quand même beaucoup joué mais entre potes, quoi. On jouait vachement à PES avant. Mais bon j’ai quand même joué à tous les jeux de foot, genre Kick off, etc. Sur Gameboy j’avais aussi un jeux old school qui s’appelait Super World Cup, un truc comme ça, un jeu débile où tu pouvais faire des tirs surréalistes à la Olive et Tom (rires). Ouais donc j’ai quand même pas mal joué aux jeux de foot, même si j’ai jamais eu un niveau de ouf. Maintenant on joue à FIFA. Un peu. Dans le tour bus on prend la manette de temps en temps. Après les jeux de foot je les ai tous, je les achète quand même … au cas où, tu vois ! (rires) Mais je suis pas très bon, quoi. Genre je vais pas aller modifier les paramètres de l’équipe, faire des remplacements … Je connais les boutons quoi.

Quels parallèles tu pourrais faire entre le foot et le rap ?

Entre le foot et le rap ? … (il réfléchit) Y’a beaucoup de gens avec qui on s’amuse des fois à dire quel rappeur est en Ligue 1, quel rappeur est en Ligue 2 … Surtout entre rappeurs on se le dit des fois entre nous, y’a pas mal de gars avec qui on lance ce jeu en disant « lui il est redescendu en Ligue 2 » ou « lui il est en Ligue 1 ». C’est marrant parce que tout le monde s’amuse à faire ça, en fait ! Ça donne une sorte de Ligue du rap ! Après l’autre point commun j’pense c’est que les rappeurs vieillissent aussi mal que les footballeurs.

Sauf Ryan Giggs

Ouais, ou Akhenaton ! (rires) Après y’a forcément d’autres points communs … Par exemple y’a pas mal de rappeurs qui sont potes avec des footeux, y’a pas mal de connexions comme ça. Moi par contre j’ai pas vraiment de pote footballeur.

Et justement cette connexion football-rap, qui est très présente en région parisienne notamment autour du Paris Saint-Germain, est-ce que toi tu as pu la constater aussi quand t’étais en Basse-Normandie à l’époque ?

Non, pas trop. Après on connaissait quand même des joueurs. Et puis comme je t’ai dit quand j’habitais à côté parfois on se croisait, on discutait, parfois mais non on ne côtoyait pas de footballeurs. J’pense en fait que financièrement on pouvait pas se permettre de les côtoyer surtout ! (rires) Et puis je pense qu’à Paris y’a ce truc particulier, avec pas mal de footballeurs qui viennent de la banlieue comme pas mal de rappeurs donc forcément ça fait des connexions. Mais moi non, j’ai pas eu ce genre de relations avec des joueurs. On les voyait des fois mais c’était plus dans des boîtes de province ries-pou, on se disait « tiens, y’a les footballeurs qui arrivent, c’est sûr qu’ils vont soulever toutes les meufs » (rires) Mais même depuis que ça marche un peu j’ai pas vraiment de potes footeux.

Les rappeurs vieillissent aussi mal que les footballeurs. 

Et par rapport à ce que tu me disais tout à l’heure, justement, tu te placerais où dans une Ligue 1 du rap ?

Bah je pense qu’en ce moment je suis en Ligue 1, quoiqu’il arrive. Parce que tant que tu continues à passer en radio et à vendre un peu de disques bah tu restes en Ligue 1 à priori. Après je sais pas, je me placerais en milieu de tableau de la Ligue 1.

T’es modeste !

Ouais mais j’suis un peu réaliste aussi ! Et puis même ça me convient, en fait. Je ne joue ni l’Europe, ni le maintien, j’ai aucune pression !

Orelsan - Misteur MercatoEn novembre dernier, avant France-Ukraine t’étais sur le plateau du Before avec ton acolyte Gringe et vous avez fait avec Greg Frite un freestyle sur le thème du football. T’as jamais pensé à prolonger le truc et à écrire une chanson sur le thème du foot ? 

Bah si carrément ! Justement ce bout de chanson là devait figurer dans l’album, on voulait le pousser plus loin à la base. Genre cette histoire de meufs qui sont trop bien pour nous et qui finissent avec des joueurs de foot. Sinon on l’a déjà fait bien sûr, mais c’était plus ponctuel, des métaphores pourries sur le foot. Après on n’a jamais cherché à pousser le truc plus loin parce que c’est un peu cramé aussi, y’a pas mal de rappeurs qui ont fait des chansons sur le foot, même sur les meufs de joueurs de foot y’en a pas mal qui l’ont déjà fait et on ne voulait pas faire du réchauffé. Et puis tu vois, même si j’aime le foot, je ne pense pas m’y connaître assez pour pouvoir vraiment en parler. Après Gringe par exemple il a vachement joué en club, il jouait vachement bien. C’était un élégant, une sorte de Dugarry-Ginola, qui est beaucoup dans le contrôle et tout. Donc du coup peut-être que lui serait plus apte à en parler (rires)

Quand on voyait les joueurs de foot, c’était dans des boîtes de province ries-pou, et on se disait « Tiens, voilà les footballeurs, c’est sûr qu’ils vont soulever toutes les meufs »

Tu dis que t’as fait pas mal de métaphores sur le foot, que beaucoup de rappeurs l’ont fait, est-ce que justement y’en a certaines qui t’ont particulièrement faites kiffer ?

J’sais pas, y’en a beaucoup quand même ! J’sais que Booba il a une chanson où il en fait pas mal, Numéro 10, où ça parle de « tacle à la gorge », et tout … C’est la première chanson qui me vient en tête après … Putain, y’en a énormément ! J’pense qu’IAM a du écrire des chansons entières qui doivent parler de foot. Après y’a des trucs qui me font marrer, c’est quand t’écoutes des vieilles chansons et que tu vois à quel joueur de foot le mec fait référence et tu te dis « putain, ça a vieilli ! » Par exemple quand Doc Gynéco fait une allusion à Basile Boli tu te dis « Wow, ça fait longtemps ! »

Et dans tes propres punchlines footballistiques, si tu devais en garder une ?

(il réfléchit) Dans Saint-Valentin y’a une phrase dans laquelle je parle de Franck Sauzée. Et là tu te dis quand même « Wow, ça vieillit ! » … Ah mais nan ! Je parle pas de Franck Sauzée, j’avais changé. Dans la première version je parle de Franck Sauzée, dans la deuxième version je parle de … Rooney : « J’conclus toujours une pénétration comme Rooney avec la balle au pied ». J’avais réactualisé la chanson parce que mine de rien Saint-Valentin elle est vachement vieille, on l’avait écrite en 2003 et on l’avait pas sortie à l’époque parce qu’il n’y avait pas YouTube, du coup on l’a réenregistrée en 2006. Mais sinon dans mon premier album je fais pas mal d’allusions au foot, ça marche toujours bien et puis ça parle aux gens. Mais Rooney je pense que c’est celle qui avait plus marqué.

Y’a celle avec Basile Boli aussi dans 1990

Ah ouais exact ! Bah tu vois c’est exactement ce que je disais avec Doc Gynéco. La phrase avec Basile Boli c’était pour faire genre un truc qui aurait été écrit dans les années 1990. Mais en plus ce coup de tête de Boli il était marquant pour les gens de mon âge et ceux un peu plus vieux parce que à l’époque de la finale de l’OM, ce coup de tête c’était un truc de malade. C’est pareil, les rappeurs qui ont fait allusion au coup de tête de Zidane ils sont innombrables !

En 2010, pour Quevilly-PSG, ils avaient interdit les couleurs rouge et bleu dans la ville de Caen. Tout simplement. Alors que le club de Caen a ces couleurs ! C’est complètement débile quand t’y penses. 

Orelsan FIFA

Il paraît qu’en 2010, tu t’es fait refouler à l’entrée de D’Ornano pour Quevilly-PSG, c’est vrai ?

Non ! Je me suis pas fait refouler mais ça a failli. En fait j’étais avec un pote à moi, Nessbeal, qui est supporter du PSG, et c’est complètement débile quand t’y penses parce qu’ils avaient interdit les couleurs bleu et rouge dans la ville de Caen. Tout simplement. Alors que le club de la ville a ces couleurs là ! Du coup pour la blague je me suis baladé toute la journée dans la ville avec le maillot de Malherbe en me disant « mais c’est complètement débile votre truc ! », parce qu’ils voulaient juste pas qu’il y ait de hooligans parisiens, quoi ! Et ça veut dire que dans le stade y’avait que les couleurs de Quevilly. Et limite y’avait pas trop le droit d’être parisien dans le stade. Alors comme Nessbeal lui est parisien déjà c’était la blague, lui ça le faisait marrer il chantait des « Allez Paris » dans tous les sens et les gens nous regardaient limite avec un air de dire « faites pas ça » ! On ne s’est pas fait recaler mais c’était carrément bizarre. En fait je me rappelle pas vraiment du match, mais je me souviens de l’ambiance autour du truc.

Alors que c’était un petit match, pourtant

Ouais mais d’un autre côté c’était l’époque où c’était le bordel avec les supporters parisiens … J’ai même un pote qui a écrit un bouquin là dessus, où il raconte toute l’année qu’il a vécu en tant que fan de Paris. Il est énervé dedans (rires)

(S’ensuit un long silence durant lequel notre ami Orelsan ne parvient pas à se souvenir du nom de son pote écrivain. Après recherche, il semblerait que le bouquin en question soit Parc, tribune K bleu bas de Jérôme Reijasse)

Mais du coup, maintenant que t’habites à Paris, il t’arrive d’aller au Parc ?

Non, je n’ai jamais été au Parc de ma vie. J’ai déjà été au stade de France mais j’ai jamais été au Parc … Je sais pas pourquoi, ça me dit rien … En fait si, ça me dit mais j’ai la flemme ! Je sais pas pourquoi j’y ai jamais été, en plus j’en ai déjà parlé plein de fois avec mes potes, on se dit qu’on devrait aller voir un match. Peut-être pour PSG-Caen, quand ils remonteront en Ligue 1 ! En fait je ne vais voir de matches que quand je rentre à Caen.

Je vois bien la France arriver en demi ou en finale après une phase de poule chaotique, où tous les médias s’acharneraient sur l’équipe. Un peu comme en 2006.

Comment tu réagirais si le SM Caen venait à être racheté ?

Je sais pas … ce serait chelou ! Ouais ce serait bizarre, surtout pour un petit club comme ça. Mais … ça me ferait marrer quoi, ça n’a aucun sens ! Je ne sais pas ce qui se passerait. Peut-être que ça pourrait faire du bien à la ville de s’ouvrir un peu, surtout que je ne pense pas que ça fasse de mal au PSG, au contraire. Ouais ça pourrait peut-être dynamiser la ville mais à priori c’est complètement hors-sujet.

Et toi, si tu gagnais demain à l’Euro milliard et que tu rachetais Caen, qu’est-ce que tu ferais ?

Bah déjà je ne pense pas que je rachèterais un club de foot, je pense que je rachèterais plutôt un club de basket. Mais sinon ce que je ferais si je rachetais le Stade Malherbe … Bah je ferais n’importe quoi en fait, ce serait une grande blague. Je ferais des transferts de ouf. Mais ce serait même pas marrant, en fait ! Je rêve pas non plus que Caen soit un grand club, ça me va bien comme ça, le côté club familial où tout est à faire. Enfin j’aimerais bien qu’ils aient une super équipe mais plutôt faite de gamins qui sortent du centre de formation, ça m’intéresserait pas qu’ils achètent Ibrahimovic ou n’importe qui. Ce serait plus Caen ! Encore à Paris ça colle avec l’image de capitale, là à Caen ça aurait pas le même charme. Même si bon, quand t’y vas et qu’ils se prennent des 4-1 dans la tronche y’a clairement aucun charme, mais je trouve que ça n’irait pas à la ville d’avoir un club trop véner.

Dernière question : c’est bientôt la Coupe du Monde, un petit pronostic ? Un favori ? Qu’est-ce que tu vois pour la France ?

J’ai tellement pas suivi que je saurais pas te dire. J’ai juste regardé le dernier match … Non, même pas, le match d’avant, qui était bien pourri. J’ai juste vu un bout de France-Ukraine et par contre c’était méga cool ! J’aurais pu y aller en plus je suis trop con ! C’est marrant parce qu’on avait passé la journée à faire des pronostics et à chaque fois on donnait le pronostic vainqueur, on était assez fiers de nous. Du coup j’sais pas, franchement je pense qu’ils peuvent faire un bon truc. Je les vois bien arriver en demie ou en finale. Je vois bien une sorte de début chaotique, avec tous les médias qui s’acharnent sur l’équipe avec une sortie des poules à l’arrache, et après ils éclatent tout. Un peu comme en 2006 ! Après je vais suivre, ça va être marrant, mais je ne suis pas au point sur les équipes actuelles, ce qui se passe, qui est fort …

Casseurs Flowters - Orelsan et Gringe sont les Casseurs FlowtersUn grand merci à Orelsan pour cet interview, ainsi qu’à Nominoë, Benjamin et Estelle.

Vous pouvez bien évidemment le retrouver en jogging Tacchini avec son pote Gringe dans tous les disquaires dignes de ce nom et sur les plateformes de téléchargement légal avec l’excellent Orelsan et Gringe sont les Casseurs Flowters

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here